Pékin, des rudiments de chinois

Ca ne se voit pas, mais ces pommes vous souhaitent une bonne année !
Ca ne se voit pas, mais ces pommes vous souhaitent une bonne année !

 

 

 

 

 

 

Vingt-quatre heures que je suis arrivée, et voilà l'étendue de tout mon vocabulaire.
Les puristes et les sympathisants trouveront mes rudiments catastrophiques, ils n'auront pas tort.
Bonjour = Nirrao
Merci = Chié-Chié (pardon, je crois qu'on prononce Ssschié, mais bon, tous les moyens mnémotechniques sont bons pour se souvenir, hein !)
Ce n'est pas la peine = Bouillon (oui, comme le bouillon de poule français).
Qui a dit que le chinois était difficile à apprendre ?