Des planètes en orbite !

Super, ceux qui lisent "Ma planète préférée" coécrit avec Sylvie Baussier et illustré par Marie de Monti, l'apprécient !

  • Une chronique de France Info le 28 avril dernier :


Pour les 7-10 ans, on recommandera d'abord la collection Ma planète préférée chez Gulf Stream Editeur. Une série de romans signés Sylvie Baussier et Pascale Perrier et illustrés par Marie de Monti. On suit les voyages de Pauline, reporter pour le guide Ma planète préférée, et de sa famille. Direction par exemple Kipu, la planète aux ordures. Un monde de surconsommation qui rappellera aux enfants nos bons vieux pays développés, à ceci près que les logiques sont poussées à l'excès – on achète de nouveaux vêtements toutes les semaines pour répondre aux diktats de la mode, on jette la vaisselle après chaque repas, on accumule les immondices sans les retraiter et en masquant le tout sous des tonnes de parfum... En conclusion de l'ouvrage, un petit quiz permet aux enfants d'apprendre quelle est la situation sur terre. Un cocktail réussi de sérieux et de ludique, qui ne culpabilise pas inutilement mais aide à prendre conscience. Autre ouvrage paru dans la même série : Bitumia, la planète aux voitures.
Toute la chronique ici

Lectures à partir de 7 ansRoman cadet et juniorDocumentaire JeunesseThèmes : Environnement, Voyage, Ecologie
A propos des auteures :  Sylvie Baussier et Pascale Perrier se sont trouvées autour de leur passion pour l'écriture, première de leurs valeurs communes. Alliant leurs spécificités (une attention particulière au contenu documentaire pour Sylvie ; un esprit humoristique et burlesque pour Pascale), elles associent leurs talents avec bonheur. Ainsi est née la collection de romans "Ma planète préférée" qui aborde, de manière décalée et amusante, des sujets environnementaux cruciaux. Elles ont écrit en commun Tchernobyl, bienvenue en enfer (Oskar, 2011) ; Japon touché au coeur, Fukushima (Oskar, 2011) ; Condamnée à écrire (Oskar, 2012). Marie de Monti travaille essentiellement pour la presse et l'édition jeunesse (Milan, Bayard), entre illustration et BD, sur des thèmes qui font la part belle à l'écologie et à l'histoire. Elle a par ailleurs illustré la bande dessinée du nouvel album du chanteur français Alexis HK, Le Dernier présent, sorti en septembre 2012.
 
Liquidia, la planète océanKipu, la planète aux orduresBitumia, la planète aux voitures
Suivez la famille Plume dans leurs aventures au-delà de la Terre. La maman Plume est journaliste rédactrice pour le nouveau magazine "Ma planète préférée" : un guide touristique intergalactique. Lors de ses voyages, elle emmène toute la famille à la découverte d'autres planètes.Dans Liquidia, la famille Plume se rend sur une planète remplie d'eau par un unique océan. Les poissons ont presque disparu car les Liquidiens vivent de la pêche. Les dauphins sont emprisonnés et domestiqués. Comme la mer a tout recouvert, les habitants vivent dans des villes-bulles, sous l'eau. Ils se déplacent en sous-marin et jouent au parc aquatique. Mais que peuvent-ils faire pour sauver les dauphins privés de leur liberté ?  Dans Kipu, la famille Plume découvre une drôle de planète...qui sent bon. En fait, cette planète est tellement agglutinée dans les déchets qui n'arrêtent pas de s'entasser que les habitants sont obligés d'employer des parfums artificiels. Ces désodorisants masquent les mauvaises odeurs des ordures qui commencent à former des montagnes. Mais les enfants Plume s'interrogent : ne pourrait-ils pas plutôt réduire le volume des déchets et les recycler ?
Dans Bitumia, la famille Plume se rend sur une planète où l'atmosphère est grise, pleine de bitume, et polluée. Les habitants utilisent sans cesse leurs voitures et ils dorment dans des voiturotel! Mais impossible de mettre le nez dehors et de respirer car l'air est rempli de gaz d'échappement. Ne serait-il pas plus judicieux de se déplacer à pied pour éviter les pics de pollution?
Jeux de mots, vocabulaire associé à la planète dominante, originalité des idées, ces petites histoires accessibles et efficaces sont pleines de qualité. Kipu met l'accent sur l'excès de la consommation, sur la facilité d'acheter, de surconsommer et de jeter de plus en plus rapidement. Les anciens objets deviennent vite démodés alors on en achète des nouveaux. Sur la planète Liquidia, la pêche a provoqué la disparition des poissons. La planète est devenue aride et pauvre si bien qu'on capture les dauphins. Sur la planète Bitumia, on met l'accent sur la pollution et les effets nocifs des gaz d'échappement. A chaque planète, son progrès technologique (marqué par les avancées techniques : les villes-bulles, les combinalertes pour respirer dehors, les parfums artificiels etc...) pour mieux mettre l'accent sur les conséquences écologiques et environnementales.
Ingénieux, dynamiques et divertissants, les jeunes lecteurs apprécieront ces mini-documentaires fiction qui allient de manière amusante, intrigue, découverte et réflexion. A la fin de chaque ouvrage, il y a un petit récapitulatif des points forts et des faiblesses de la planète car les enfants Plume mettent des coeurs ou des piques pour signifier les bons et les mauvais côtés de chaque planète et cherchent une solution pour éviter les dommages provoqués par les particularités de chaque planète. Un quizz sur ce qui se passe sur notre planète Terre constitue une aide à la fois pédagogique et instructive pour faire la comparaison entre les planètes fictives et la Terre. 
Merci à toute l'équipe de Gulf Stream pour la découverte.