Le prix sainte Beuve

En compagnie de ma co-auteur Sylvie Baussier, je reviens tout juste de deux jours de rencontres dans le Nord et le Pas de Calais, à l'occasion des demi-finales du prix Sainte Beuve.

 

Des rencontres vivifiantes - et pas seulement à cause du temps : en effet, elles ouvraient une porte vers la littérature et la critique .

 

Le matin, en compagnie d'une comédienne (Anne Mauberret-Thunin), les élèves se sont formés à l'oralité. Parallèlement, avec le critique Hugo Pradelle (La Quinzaine Littéraire) et nous-mêmes, une discussion s'est engagée autour de la littérature et de la critique.

 

L'après-midi, de courageux élèves de 4è et 3è des collèges de Bray-Dunes, mais aussi de Fruges, Montreuil-sur-mer, Beaurinville, Etaples et Hucqueliers se sont lancés dans une critique d'un des ouvrages de la sélection du prix Sainte Beuve.

Debouts, face à leurs nombreux camarades et à un jury impressionnant, ils ont essayé de créer des liens entre leur lecture et leurs impressions, entre leur lecture et leur monde.

Un bel exploit, une belle aventure !

 

Bravo à tous les participants, et un grand merci à tous les organisateurs de Sainte Beuve et d'Opalivres.