Déjà décembre !

Je ne sais pas de quelle matière je suis faite, mais il doit me manquer quelques neurones qui se terminent par .doc ou qui possèdent une connexion directe avec les réseaux sociaux. En bref, j'ai un peu de mal à tenir mon blog à jour !

 

Pourtant, il se passe plein de choses.

 

Je n'ai même pas parlé des deux petits nouveaux, qui sont sortis fin novembre : les carnets de Zoé et Gabin "Loups à l'horizon" et "Nez à nez avec les ours". Pourtant, l'accueil a été excellent lors du dernier salon, à Montigny les Cormeilles. Les gens ont adoré le loup tremblotant dans sa fourrure et les oursons en danger...

Parce que oui, il y a eu deux salons imbriqués l'un dans l'autre : Montreuil d'abord, où les scolaires absents pour cause d'état d'urgence ont fait un drôle d'effet. L'avantage, c'est qu'on a eu plus de temps pour discuter avec les uns et les autres. L'inconvénient c'est que, pendant toute la première partie du salon, les allées manquaient franchement de jeunesse... Bien dommage pour un salon spécialisé en jeunesse !

 

Ensuite, je suis allée à Montigny les Cormeilles, où se tenait le salon du polar. Organisation impeccable (bravo Julie !). On a commencé par un débat dans le cadre du prix du polar jeunesse. Accompagnée de Manon Fargetton, Sébastien Gendron et Raphaëlle Frier, les autres auteurs sélectionnés, nous avons rencontré des élèves. Comme tous les jeunes prévus n'ont pas pu être présents (même cause d'état d'urgence, même effet), la réunion était filmée... On a bien papoté.

 

Sébastien Gendron, Pascale Perrier, Manon Fargetton, Raphaëlle Frier
Sébastien Gendron, Pascale Perrier, Manon Fargetton, Raphaëlle Frier

 

... Mais je n'ai pas eu le prix ! L'heureuse gagnante est Manon Fargetton, avec son thriller Le suivant sur la liste. Bravo à elle ! Je me suis bien consolée avec les nombreux lecteurs qui sont venus me voir pour me dire qu'ils avaient adoré mon livre,  Disparition inquiétante. Merci à vous, cela me fait chaud au coeur !

 

Pour terminer, un petit retour à Montreuil lundi. Les allées étaient pleines, pleines, pleines. Et c'est tant mieux, tant mieux, tant mieux !

 

Je m'en tire avec un bon mal de gorge pour cause de multiples courants d'air, et l'envie de mener plein de projets à bien...

Ca c'est le salon de Montigny, avec une photo prise par Christophe Miraucourt, qui était là en avance, quand les allées et les chaises étaient encore vides !
Ca c'est le salon de Montigny, avec une photo prise par Christophe Miraucourt, qui était là en avance, quand les allées et les chaises étaient encore vides !
Et ça c'est à Montreuil avec Anne Loyer, la photo étant prise par Hélène Leroy, documentaliste (quand je vous dis que j'ai fait de chouettes rencontres !)
Et ça c'est à Montreuil avec Anne Loyer, la photo étant prise par Hélène Leroy, documentaliste (quand je vous dis que j'ai fait de chouettes rencontres !)