Fuir encore... ou l'art du titre

Je profite de la sortie toute récente de mon dernier livre pour aborder la question du titre.

Jusqu'à une date très récente (il y a trois semaines environ, je crois), ce roman s'appelait "Sous protection".

La couverture était prête, les sites de vente par correspondance avaient déjà annoncé le titre.

Et puis...

Et puis l'équipe de commerciaux s'est réunie. Les uns et les autres, séduits par le contenu, ont trouvé que le titre ne correspondait pas à l'histoire, pas assez évocateur, et surtout trop statique.

Soit.

On a cherché, tâtonné.  Hésité.

Différentes pistes sont apparues. En voici quelques exemples :

 

La fugitive 
Elle devait fuir...
Elle fuyait
Fuir sans cesse
En fuite...

Il fallait fuir

 

Finalement nous avons opté pour

 

                      Fuir encore...

 

Sans doute plus dynamique, plus fort, répondant bien à la photo de couverture qui était déjà là.

 

Mais le titre, c'est toujours un pari. Compliqué à choisir.

Je ne crois pas être forcément la mieux placée pour le déterminer, parce que je suis trop marquée par l'histoire interne du texte, la manière dont il a mûri, grandi, évolué.

Je n'ai pas forcément le sens de la formule.

Parfois, mon avis domine, parfois c'est l'éditeur qui tranche.

En réalité, je n'en sais rien. Le titre d'un livre, c'est à peu près la dernière chose qu'on choisit avant d'envoyer le texte à un éditeur.

En cours d'écriture, on travaille avec un "titre de chantier" qui n'a souvent aucun lien avec le titre définitif. Pour ce livre, il a évolué.

Tout au début, je l'avais appelé "Protégez-moi" puis il est devenu, en cours d'écriture "L'héritage du passé", titre qui, j'en suis sûre, aurait fait frémir les commerciaux.

Je l'ai donc rapidement fait évoluer en "Protégez-moi... si vous pouvez".

Ensuite, je j'ai présenté à l'éditeur sous le titre "Témoin sous protection (ou pas)" qu'on a rétréci en "Sous protection".

Avant d'opter pour "Fuir encore..."

Il en a fallu, des versions et des hésitations !

Alors quel est le meilleur titre ? A vous de me le dire !

... et bonne lecture !