Tchernobyl, bienvenue en enfer

Editeur : Oskar Jeunesse

Collection : Histoire & Société

Autrices : Pascale Perrier et  Sylvie Baussier

Illustration de couv. : Frédéric Grivaud

Publication: février 2011/ avril 2013 nouvelle édition

96 pages

Niveau de lecture : A partir de 10 ans

Résumé

 

Ayant découvert un journal intime russe datant de 25 ans, Natalia, Fanny et Mouss se lancent dans une enquête sur l'accident nucléaire de Tchernobyl. Les pages du journal, traduites et mises en ligne quotidiennement sur leur blog, ne vont pas tarder à susciter de violentes réactions. Les adolescents déterrent alors un passé oublié et de terribles secrets ! Ce roman, conçu comme un polar, est l'occasion de s'informer sur la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences dévastatrices : un sujet encore tabou aujourd'hui, aux multiples zones d'ombre.

 

Visionner les premières pages

 


Revue de presse

Les lectures de Madoka
Un excellent récit sur une tragédie trop vite oubliée mais aux conséquences toujours présentes…
Un récit passionnant du début à la fin !
Un dossier historique à la fin de l’ouvrage complète parfaitement l’histoire !
Un très beau récit à découvrir !

Littérature jeune et Bibliothèque

J’ai choisi ce livre par hasard, et le hasard fait parfois bien les choses. Bienvenue en enfer, ou Welcome to hell, est l’inscription qui a été tagué à l’entrée de la ville fantôme de Tchernobyl et qui pose immédiatement le contexte. Cette fiction historique présente de façon crédible la manière dont les enfants s’approprient un sujet et l’importance qu’il prend dans leurs vies. De plus, il permet de confronter des opinions vis-à-vis de l’énergie nucléaire et des centrales. Mais aussi par rapport au mensonge d’état, à l’URSS qui a trafiqué les données pour cacher au monde le nombre de victime de la catastrophe… Finalement, ce petit livre qui ne paie pas de mine propose des réponses aux questions qu’on oublie de ce poser concernant cette catastrophe encore présente dans la vie de nombreux ukrainiens.

Sortir du nucléaire

Avec une intrigue tout à fait passionnante pour tenir nos bambins en haleine, ce court roman jeunesse prend aux tripes. Les passages du journal intime de Svetlana sont édifiants. Grâce à une écriture plaisante, simple et dynamique, le défi de traiter ce sujet de manière vivante et intéressante pour des enfants de ce siècle est relevé.

"Classes presse" de l'académie de Rennes
Je vous conseille de le lire car il est émouvant ; on ressent tous les sentiments de Svetlana, tout ce qu'elle a subi avec Tchernobyl,. On a l'impression d'être au moment où la centrale a explosé ; on devine le décor, tout ce que les personnes ont vécu pendant que la centrale explosait.
Le plus : à la fin se trouve un document retraçant cette catastrophe nucléaire, ses causes et ses conséquences.
Guillaume Voyer 5eme D collège du Vizac Guipavas.

Sur le site "On lit trop"
L’avis du comité : * * * Ce sujet très dur est peu connu des enfants d’aujourd’hui. Malgré tout, ils n’auront aucune difficulté à suivre ce roman. Un documentaire très intéressant clôt cette histoire pleine de suspense et d’angoisse. Les différents avis des protagonistes sont clairement exprimés. L’intérêt et les limites des outils de communication actuelle : blog, forum, internet s’insèrent bien dans l’histoire. Roman coup de coeur ; à ne pas manquer.

Choisir un livre

Le titre seul permet de planter le décor. L’ambiance est noire, terrible, remplie d’incompréhension, de rancœur, de colère et de douleur mais aussi chargée d’amour.
Rédigé comme un roman policier, le suspense est rapidement installé et si l’enquête est rondement menée, elle n’est pas l’élément clef de l’ouvrage. Le contexte politique de l’URSS en 1986, son attitude face à l’Occident et le silence face à son peuple sont clairement évoqués.
L’ouvrage n’est pas non plus un plaidoyer contre le nucléaire. Facile à lire, il en décèle certes les dangers mais aussi sa nécessité. L’auteur pointe davantage du doigt le besoin d’une transparence qui doit dépasser l’orgueil d’un pays devant les fleurons de son industrie. Quelques pages finales exposent les avantages et dangers du nucléaire formant ainsi un exposé intéressant. (N.L.)

Enfantipages

Avec précision, les deux auteures reviennent sur cette catastrophe dont les conséquences se ressentent encore aujourd'hui. Le drame personnel de Natalia rejoint celui, universel, de l'environnement et de l'humain. Avec la volonté de prévenir, la jeune fille met tout en oeuvre pour que le calvaire de sa mère ne tombe pas dans l'oubli et pour que le futur tienne compte de ce passé... si présent.

Des livres et vous

Un livre important. Pour qu'on n'oublie pas Fukushima comme on a oublié Tchernobyl. Pour que dans l'avenir ne se répètent pas les erreurs du passé.

 

Réseau idée

Ce roman, conçu comme un polar, est l'occasion de s'informer sur la catastrophe de Tchernobyl et ses conséquences dévastatrices.

 

Et ici, une interview de Sylvie Baussier et moi, dans Perspectives ukrainiennes.

 

Des extraits de la vidéo :

(...) Un récit captivant. Ce qui est fort dans le roman : tout repose sur le journal de Svetlana, la mère de l'héroïne. Ce journal retrace une histoire qu'on connaît, mais de l'intérieur : ça m'a scotchée !

J'ai vraiment apprécié cette lecture, ce roman est vraiment bien fait.